Wenger, Tigana et Prudhomme décorés par Emmanuel Macron



Emmanuel Macron, président de la République française, a décoré plusieurs personnalités du sport français mardi soir à l’Elysée, notamment Arsène Wenger.

Soucieux de mettre en valeur le monde du sport, notamment dans la perspective des Jeux olympiques de Paris en 2024, Emmanuel Macron a tenu à célébrer « six vies au service du sport » mardi soir au Palais de l’Elysée.

Les exploits du football français à l’honneur

Quarante-cinq minutes environ de cérémonie pleine d’émotion, de sourire et d’hommage où on a pu sentir la passion pour le sport du président de la République qui a commencé son discours en saluant Arsène Wenger (officier de la Légion d’honneur ) sous les yeux de Laurent Blanc, Christian Karembeu, ou Claude Puel. Ce joueur et cet entraîneur alsacien incarnant « cette humilité, ce professionnalisme et cette présence élégante qui habitent le foot français », qui a changé la vie de tant de joueurs, de talents français comme Patrick Vieira, Thierry Henry, Emmanuel Petit, ou Samir Nasri .

Face à l’ancien milieu de terrain Jean Tigana (chevalier de la Légion d’honneur), le Président de la République a rappelé cet ancien milieu de terrain membre du carré magique, une génération qui rappelle « tant de bons souvenirs » et qui a été à l’origine des titres mondiaux et européens de l’Equipe de France par la suite.

Le Tour de France et le handisport vecteurs de sourires et d’espoir

Emmanuel Macron a conclu son discours par Christian Prudhomme (officier de l’Ordre national du mérite). On a d’ailleurs pu sentir une vraie amitié pour le directeur du Tour de France dans les propos du chef de l’Etat et presque l’envie de prendre sa place : « J’ai découvert ce qu’était le métier, l’ engagement de Christian Prudhomme et c’est beaucoup mieux que président de la République. Il est acclamé l’été sur les routes, les gens l’adorent et tous les maires de France le courtisent le reste de l’année pour obtenir l’arrivée ou le départ d’une étape de Tour. »

Béatrice Bess (grand officier de l’Ordre national du mérite, 26 médailles aux Jeux paralympiques de 1984 à 2004), Laurent Allard, ancien directeur général de la Fédération française de handisport (Chevalier de la Légion d’honneur), et Jacques Vendroux ( commandeur de l’Ordre national du mérite) ont été également honorés.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *