Varane apporte son soutien à Pogba, qu’il veut « voir revenir le plus vite possible »



Présent en conférence de presse ce mercredi, à la veille du match de l’équipe de France contre l’Autriche en Ligue des nations (jeudi à 20h45), Raphaël Varane a évoqué l’affaire Pogba. Le défenseur des Bleus a tenu à apporter son soutien au milieu de terrain de la Juventus.

Paul Pogba peut compter sur le soutien franc de Raphaël Varane. Présent en conférence de presse ce mercredi, à la veille de la réception de l’Autriche en Ligue des nations (jeudi à 20h45), Raphaël Varane a été interrogé sur son coéquipier de la Juventus Turin, absent de ce rassemblement à cause d’une blessure au genou mais surtout empêtré dans une affaire rétentive extra-sportive.

>> Revivez la conf de Deschamps et Varane

« Évidemment, je ne vais pas parler de la partie judiciaire, a d’abord indiqué le défenseur de Manchester United. Maintenant, en tant que personne, c’est un ami. Je le soutiens et il a face à lui des défis à relever , notamment cette blessure. Il faut qu’il soit bien dans sa tête pour revenir le plus vite possible, on veut le voir épanoui. C’est un joueur extraordinaire, on a envie de le voir sur le terrain et épanoui. On souhaite le voir revenir le plus vite possible et prendre du plaisir. »

Pogba au coeur d’un tourbillon médiatico-judiciaire depuis plusieurs semaines

Depuis quelques semaines, Paul Pogba est au cœur d’un tourbillon médiatico-judiciaire. Le week-end dernier, Mathias Pogba, frère aîné du footballeur international français, a été mis en examen et placé en détention provisoire dans l’enquête sur les extorsions d’énoncées par la star des Bleus.

Quatre autres suspects, âgés de 27 à 36 ans, ont également été mis en examen et incarcérés. Ils sont également détenus pour « extorsion » et « association de malfaiteurs », mais ils le sont également pour « séquestration ou arbitraire en bande organisée ».

Ce lundi, Le Monde a révélé des extraits du récit qu’a fait Paul Pogba aux policiers au sujet de la tentative d’extorsion dont il a été victime dans la nuit du 19 mars dans un appartement de Chanteloup-en-Brie.

« Les deux gars ont rebraqué leurs armes sur moi. Du coup, en étant braqué ainsi sous la menace, je leur ai dit que j’allais payer. Ils criaient : ‘Ta gueule, baisse les yeux’, a notamment nommé l’ancien joueur de Manchester United. L’un des deux cagoulés a parlé à l’oreille de Roushdane (l’un des cinq suspects incarcérés, ndlr). Quand les gars cagoulés se repartent, Roushdane m’a dit qu’il fallait que je les paye, sinon on était tous en danger. »

F.Ga avec Arthur Perrot et Jean Rességuié



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.