une ministre belge s’affiche en tribunes avec le brassard « One Love » à côté d’Infantino



La ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib, a assisté ce mercredi à la victoire des Diables Rouges face au Canada (1-0) lors de la Coupe du monde 2022. Elle s’est présentée devant Gianni Infantino avec le brassard inclusif « One Aimer ».

C’est un nouveau geste fort contre la Fifa. Présente en tribunes ce mercredi pour l’entrée en lice des Diables Rouges au Mondial, contre le Canada (1-0), la ministre belge des Affaires étrangères Hadja Lahbib n’est pas vraiment passée en aperçue. Elle s’est présentée dans les tribunes du stade Ahmad bin Ali avec un brassard inclusif « One Love » et a échangé quelques mots avec le patron de la Fédération internationale, Gianni Infantino.

>> Revivez Belgique-Canada (1-0)

« On ne s’assied pas sur les droits de l’homme »

« On verra si je lui donne un carton jaune ou un rouge. Les droits humains ne sont pas politiques, ils sont universels. Le foot est un sport populaire qui porte des valeurs de diversité, de solidarité. Le Qatar est un partenaire important. Mais on ne s’assied pas sur les droits de l’homme », avait-elle expliqué auprès des médias belges, dont Le Soir, avant la rencontre. « Il s’agira de défendre les droits humains, LGBT, de défendre les minorités, de parler du droit des femmes », avait-elle ajouté.

>> Coupe du monde 2022 : les infos en direct

Hadja Lahbib est une personnalité politique très engagée. Début octobre, elle s’était coupée une mèche de cheveux en séance à la Chambre des députés en soutien aux femmes iraniennes, dénonçant la répression « intolérable » par le régime de Téhéran des manifestations.

Un peu plus tôt ce mercredi, la ministre allemande de l’Intérieur, chargée des Sports, Nancy Faeser, a également enfilé le brassard « One Love » dont ne veut pas les organisateurs, lors de la rencontre entre l’Allemagne et le Japon (1-2). Les coéquipiers de Thomas Müller se sont ostensiblement mis la main devant la bouche sur la photo d’équipe qui précède le coup d’envoi, pour protester contre les menaces de sanctions brandies par la Fifa pour empêcher le port du brassard « One Love ».

L’instance du football mondial a menacé, selon plusieurs fédérations, de « sanctions sportives » les capitaines qui porteraient ce brassard. Face à ces menaces, l’Angleterre, le pays de Galles, la Belgique, le Danemark, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Suisse ont renoncé à ce que leur capitaine respectif encourage un carton jaune en raison de ce brassard inclusif, tout en se disant « frustrés » par l’inflexibilité de la Fifa.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *