« Rudi Garcia a tué le petit », Juninho revient sur le cas Guimaraes



Consultant RMC Sport, Juninho a exprimé son mécontentement au sujet de certains entraîneurs de Ligue 1 jeudi dans Rothen s’enflamme sur RMC. Il n’a pas épargné notamment son ancien entraîneur à l’OL, Rudi Garcia, sévèrement repris sur la gestion du milieu de terrain brésilien Bruno Guimaraes.

Juninho avait des choses à dire ce jeudi dans Rothen s’enflamme sur RMC. Lors d’un débat sur le niveau du football français avec Jérome Rothen et Emmanuel Petit, l’ancien milieu de terrain et directeur sportif de l’Olympique Lyonnais n’a pas été tendre avec les entraîneurs de l’élite : « Il faut que les entraîneurs de Ligue 1 s’améliorent. On ne voit pas beaucoup d’idées. Je ne vois pas les entraîneurs de Ligue 1 transpirer, participer… Regardez Guardiola. C’est le meilleur entraîneur du monde. Le mec a quelque chose à dire à tous les matchs, quelque chose à ajouter, peu importe le niveau du joueur. Les idées viennent de quelqu’un qui commande l’équipe. »

« Rudi Garcia a tué le petit ! »

Juninho n’a pas épargné Rudi Garcia avec qui la collaboration fut tendue à l’Olympique Lyonnais. Le consultant RMC Sport reproche notamment à l’ex-entraîneur des Gones sa mauvaise gestion sur le cas Bruno Guimaraes, un joueur que Juni est allé chercher à l’Athletico Paranaense en janvier 2020 et qui aurait dû prendre une autre dimension : « Rudi Garcia a tué le petit. En cinq mois, avec son intelligence, il est devenu l’un des meilleurs joueurs de son équipe. » Le milieu de terrain brésilien a quitté Lyon pour rejoindre Newcastle au mercato d’hiver.

« Les jeunes ont une meilleure mentalité quand ils sont parents »

Si Juninho n’épargne pas les entraîneurs du championnat de France, il admet que le niveau de la Ligue 1 avait dégradé lorsqu’il est revenu dans le club avec le costume de directeur sportif : « Les joueurs ont évolué. Quand je jouais en Ligue 1, je n’ai jamais donné un ballon en retrait au gardien. Aujourd’hui tu es obligé de sortir de la pression. Le pied a changé. On voit aussi des petites équipes qui essaient de jouer. Tous les matchs ne sont pas beaux mais dans les autres championnats il y a aussi des matchs qui sont très durs à regarder. En Premier League aussi. C’est que des tacles, de l’intensité, pas d’intelligence. » Et Juni d’adresser un dernier tacle. Aux jeunes cette fois-ci : « Ils ont une meilleure mentalité quand ils se partagent parce qu’ils savent qu’ils ne sont pas à la maison. Mais quand ils sont ici, c’est différent », découvert le Brésilien.

ABr avec Rothen s’enflamme



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.