quelle doublure pour Théo Hernandez à gauche?



Le forfait de Lucas Hernandez pour le reste de la Coupe du monde va propulser son frère Théo comme titulaire mais sans véritable remplaçant. Même si Didier Deschamps a nommé avoir d’autres alternatives.

Rien n’est épargné à l’équipe de France ces dernières semaines. Après les forfaits de Paul Pogba et N’Golo Kanté, puis ceux pendant la préparation de Presnel Kimpembe, Christopher Nkunku et Karim Benzema, Lucas Hernandez a ajouté son nom à la longue liste de blessés, mardi en victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit face à l’Australie (4-1). Didier Deschamps n’a pas cherché loin pour le remplacer en lançant son frère, Théo. Le Milanais, auteur d’une passe décisive et d’une très bonne prestation d’ensemble, est parti pour devenir le nouveau titulaire. Mais en cas de blessure ou du besoin de souffler, aucun autre spécialiste du poste n’existe dans cette équipe.

Didier Deschamps a ainsi fait appel à huit défenseurs constitués de métier sur les neuf retenus au Qatar en se passant notamment de Jonathan Clauss à droite ou de Lucas Digne à gauche. Un choix dicté par sa volonté de passer sa défense à quatre éléments et de délaisser le 3-5-2. Le forfait de Lucas Hernandez pour le reste de la compétition ne lui offre plus aucun filet de secours en cas de pépin pour Théo. Mais le sélectionneur promet qu’il s’arrangera.

« Je trouverai d’autres solutions, at-il nommé mardi soir. Mais bon… Si on veut être tranquilles, il faut prendre trente-trois joueurs, avec tous les postes triplés. Il ya Théo qui est là et puis après, il y aura d’autres alternatives. »

Rabiot, Pavard, un changement de système ?

La première semble Adrien Rabiot, seul gaucher (avec Eduardo Camavinga) parmi les défenseurs et les milieux. Le Parisien avait déjà dépanné ce poste lors du huitième de finale de l’Euro face à la Suisse lors du dernier Euro après une succession de pépins avec les blessures de Lucas Hernandez, puis de Lucas Digne. Benjamin Pavard, utilisé dans le couloir droit même s’il préfère l’axe, pourrait également migrer sur l’autre côté.

Il reste ensuite la possibilité d’un changement de système avec un retour à une défense à trois avec des postes de suppléance susceptibles d’être occupés par les flèches offensives, Kingsley Coman ou Ousmane Dembélé. Mais cela provoquait trop de déséquilibre, ce que Deschamps a cherché à gommer en repassant à une défense à quatre. Le sélectionneur n’a plus qu’à espérer que la terrible série de blessures se calme et épargne Théo Hernandez.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *