Nice songerait à Hervé Renard pour l’après-Favre



A la recherche d’un nouvel entraîneur pour terminer la saison après l’éviction de Lucien Favre et l’intérim de Didier Digard, Nice aurait coché le nom d’Hervé Renard. Le technicien français, sélectionneur de l’Arabie Saoudite, s’est illustré pendant la Coupe du monde au Qatar.

Invité du podcast Après Galaxie de RMC la semaine passée, Hervé Renard avait conclu son intervention d’un « Tout est possible », comme pour signifier à certains clubs ou sélections réputés par ses services que la porte n’était pas fermée. Visiblement le message est passé auprès de l’OGC Nice et de Ineos. Comme indiqué par L’Équipela direction des Aiglons penserait au technicien de 54 ans pour prendre les rênes de l’actuel 10e de Ligue 1.

A la recherche d’un nouvel entraîneur depuis l’éviction de Lucien Favré, le Gym pourrait donc se positionner concrètement pour embaucher celui qui occupe aujourd’hui le poste de sélectionneur de l’Arabie saoudite. L’OGC Nice dément cependant, et assure ne pas être entré en contact avec lui.

>> Toutes les infos et rumeurs du mercato

Une clause libératoire dans le contrat de Renard

Parti dans le Golfe en 2019, Herve Renard a marqué les esprits en devenant le seul entraîneur capable de battre l’Argentine lors du récent Mondial disputé au Qatar. Malgré l’élimination de son équipe dès le premier tour, le succès historique face au futur champion du monde (2-1) a permis à l’ancien sélectionneur du Maroc, de la Côte d’Ivoire ou de la Zambie de retrouver un certain crédit en Europe et notamment en Ligue 1.

Si une piste conduit à Julien Stéphan, l’OGC Nice aurait d’autres profils dans son viseur, dont celui de Renard. Mais une arrivée potentielle ne sera pas gratuite. Sous contrat avec la fédération saoudienne jusqu’en 2027, le Français possède une clause pour partir… contre indemnité.

« Dans le football, cela veut dire quoi un contrat aujourd’hui ? Si on ne veut plus de vous, on se sépare de vous, c’est comme cela. Et puis le football c’est un business, comme dans les entreprises, avait encore atteint Herve Renard lors de son passage dans l’After Galaxy. Vous avez un grand directeur de société qui est nommé. Quand on ne veut plus de lui ou quand il ne veut plus rester, il y a toujours des négociations possibles. Cela ne veut plus dire grand-chose aujourd’hui, les contrats. »

En attendant une possible évolution du dossier, Didier Digard devra préparer la réception de Lille, le 29 janvier prochain, lors de la 20e journée de Ligue 1.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *