Mbappé et Giroud au top, Pavard en difficulté… Les notes des Bleus



Après avoir concédé l’ouverture du score, l’équipe de France a finalement dominé l’Australie de la tête et des épaules ce mardi soir pour son entrée en lice dans la Coupe du monde (4-1). Découvrez les notes des Bleus après cette première réussie.

• Hugo Lloris : 6

Quelques imprécisions dans son jeu au pied, impuissant sur le but de Goodwin. Propre pour le reste.

>> Revivez France-Australie (4-1)

Bonne rentrée dans un contexte particulier, après la blessure précoce de son frère Lucas. Une perte de balle à la 20e minute, mais il a tout bien fait ou presque ensuite.

• Ibrahima Konate : 5

Pas de grosses erreurs, mais il n’a jamais dégagé la sérénité qu’on lui connaît. Des pertes de balles évitables.

• Dayot Upamecano : 7

Un match abouti. Peut-être son premier vrai bon match en Bleu. Peu d’erreurs. Juste dans son jeu long et court. Une prestation réalisée.

• Benjamin Pavard : 3

Absent sur le mais des Australiens. Débordé à la 45e sur une situation qui a abouti sur un poteau. Un match à oublier pour le Bavarois.

• Aurélien Tchouameni : 5

Moins rayonnant qu’à l’accoutumée. Un peu brouillon dans la distribution, il n’a pas ménagé ses efforts pour autant.

• Adrien Rabiot : 7,5

Assez transparent lors des 20 premières minutes. Fils mais l’a libéré. Sa passe décisive pour Olivier Giroud encore plus. Un gros volume de jeu et beaucoup d’influence au milieu avec de la projection vers l’avant.

• Antoine Griezmann : 5,5

Dans un rôle hybride entre les lignes. Beaucoup d’effort défensif, mais peu créatif offensivement.

• Ousmane Dembélé : 7

Vif dans son couloir droit. Proposer des solutions au porteur du ballon. Provocateur. Prix ​​d’initiative. Très juste techniquement.

• Kylian Mbappé : 8

Décisif. Percutant. Tranchant dans chaque prix de balle. Il fait presque chaque fois la différence. Buteur et passeur. Précieux.

• Olivier Giroud : 8

Au rendez-vous de l’histoire avec son doublé. Un début de match presque sans ballon. Décisif sur sa 1re occasion. Malgré les défenseurs australiens en permanence sur son dos, il prend toujours le dessus.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *