Martinez, Grégoire… le joli réservoir de talents de la Groupama-FDJ, qui va perdre le Pinot en fin de saison



Ce sont 14 années d’histoire de la Groupama-FDJ qui se tourneront à l’automne 2023 en même temps que Thibaut Pinot. Coureur instinctif au cœur immense, le Franc-Comtois a annoncé ce jeudi sa fin de carrière à l’issue de la saison 2023. A 33 ans, le grimpeur français laisse la place à d’autres talents bruts derrière le leader de l’équipe , David Gaudu.

Ce début de saison 2023 marque déjà la fin d’une génération dorée. Après Pierre Rolland il y a quelques semaines, c’est au tour de Thibaut Pinot d’annoncer sa retraite. Néanmoins, le Franc-Comtois aura encore l’occasion de briller au moins encore sur le Giro, un possible Tour de France et sur le Tour de Lombardie avant de ranger une bonne fois pour toute son vélo au garage, du côté de Mélisey (Haute -Saône). Après seulement deux semaines, cette nouvelle année est déjà placée sous le signe de la passation des pouvoirs.

Sur les réseaux sociaux, Thibaut Pinot apparaît dans un clip vidéo sous les nouvelles couleurs de la Groupama-FDJ. Un premier au revoir pour annoncer le chapitre retraite en fin de saison, et laisser l’artiste s’exprimer une dernière fois, loin de la pression qui lui aura tant fait de mal. Désormais, il n’est plus question de prouver, ni de faire grandir son équipe de toujours comme il a pu le faire depuis ses débuts professionnels en 2010. David Gaudu26 ans, a déjà endossé ce rôle depuis 2020 et la chute de Pinot à Nice, sur… le Tour de France.

« Personne n’est irremplaçable »

Du côté de la Groupama-FDJ, l’heure n’est pas à la tristesse mais aux remerciements, avec le regard tourné vers les objectifs de la saison. Pinot est encore un élément phare, mais la relève est assurée. Si Gaudu est le leader désigné pour le prochain Tour et a déjà pris les manettes de la Groupama, de jeunes pousses de 19 ans débarquent de la  »Conti » (centre de formation de l’équipe française) pour faire leurs preuves, et Marc Madiot le sait. « Oui Thibaut Pinot est un coureur que l’on peut remplacer. Parce que nul n’est irremplaçable », assurait ce jeudi le manager général de la formation tricolore au micro de RMC Sport.

Pur grimpeur, Lenny Martinez fait déjà parler de lui. Troisième des championnats d’Europe juniors en 2021 et du Giro espoirs 2022, le Cannois est considéré comme le futur de l’équipe pour les années à venir. Comme lieutenant pour David Gaudu en montagne dans un premier temps, puis pourquoi pas comme nouveau leader ensuite. Difficile de prédire une acclimatation en World Tour, où beaucoup s’y sont cassés les dents… Mais le petit Martinez – 1m68, pour 52 kg – laisse entrevoir un avenir à la Groupama-FDJ. A lui de prouver qu’il peut le rendre radieux.

Un remplaçant tout trouvé

Seuls quelques kilomètres et quelques années séparent le Bisontin Romain Grégoire du Haut-Saônois Thibaut Pinot. Fougueux et débordant d’énergie, ce puncheur tout droit sorti de la formation de Groupama-FDJ pointe le bout de son nez chez les grands, avec un palmarès rêvé, obtenu chez les jeunes. Champion de France et vice-champion du monde juniors, Romain Grégoire a tout pour imiter la carrière de Pinot. Même la pointe de vitesse que le vieux briscard n’a jamais eue. Et même si les ascensions longues lui causent encore du tort, ses qualités de rouleur et son aisance sur les contre-la-montre permettent d’équilibrer la balance.

Egalement à l’aise en cyclo-cross (champion de France espoirs en 2021-2022), l’autre petit nouveau de l’équipe première se présente avec un profil moitié belge, moitié néerlandais : puissant, vif, technique, et qui doit apprendre en montagne. L’opposé d’un David Gaudu et d’un Lenny Martinez finalement. Et si c’était ça l’avenir de la Groupama-FDJ ? Un coureur qui n’en a pas vraiment le profil-type.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *