l’Ukraine a déclenché une alerte aérienne sur tout son territoire


Publié le : Modifié le :

Des sirènes d’alerte aérienne ont retenu jeudi sur l’ensemble du territoire ukrainien alors que deux missiles ont été repérés dans la région de Mykolaïv. Suivez les derniers développements de la guerre en Ukraine heure par heure.

  • 8 h 58 : l’Ukraine visée par « plus de trente missiles » russes

Une attaque de missiles était en cours ce matin contre l’Ukraine, visée par « plus de trente missiles russes », a indiqué le porte-parole de l’armée de l’air ukrainienne à la télévision.

« Six Tu-95 ont décollé de la région (russe) de Mourmansk et lancé des missiles. Nous attendons plus de 30 missiles » au total, a indiqué Iouri Ignat alors que des médias ont déjà rapporté des explosions dans plusieurs régions et des gouverneurs ont fait état du fonctionnement de la défense antiaérienne.

  • 7 h 46 : alerte aérienne dans toute l’Ukraine par crainte d’une attaque russe

Deux missiles russes ont été identifiés au-dessus de la région de Mykolaïv.

« Les missiles volent au sein du territoire ukrainien. Au moins deux [se dirigent] vers le nord-ouest à travers la région de Mykolaïv [dans le sud du pays]», a déclaré le gouverneur régional Vitali Kim sur son compte Telegram.

L’armée ukrainienne a annoncé plus tôt que les défenses anti-aériennes avaient abattu 24 drones tirés par la Russie au cours de la nuit. Quinze de ces drones ont été détruits dans la région de Kiev. Aucun dommage n’a été signalé.

  • 4 h 01 : Zelensky appelle l’ONU à agir face aux « déportations forcées »

Le président de l’UkraineVolodymyr Zelensky, a exhorté mercredi un haut représentant des Nations unies à contribuer à trouver une solution contre la déportation forcée en Russie de milliers d’adultes et d’enfants, que Kiev dénonce comme une conséquence grave de la guerre entraînée par Moscou il ya onze mois.

« La discussion s’est focalisée avant tout sur nos ressortissants que les occupants ont déportés vers la Russie », a déclaré le président Zelensky à propos de l’entretien qu’il a eu dans la journée avec le Haut-Commissaire de l’ONU pour les réfugiés, Filippo Grandi. « Ce sont nos adultes, ce sont nos enfants. Un mécanisme est nécessaire pour les protéger et pour les ramener, et pour que tous les responsables de ces déportations rendues des comptes », at-il poursuivi dans une allocution vidéo quotidienne. « Je suis certain que les institutions de l’ONU peuvent montrer leur leadership pour résoudre cette question. »

D’après un portail officiel, intitulé Enfants ukrainiens de la guerre, 459 enfants ont été tués et 916 autres blessés depuis le début de la guerre le 24 février 2022. Il fait par ailleurs état de la déportation de plus de 14 700 enfants. Le département d’État américain prévoit le nombre de déportés ukrainiens à plus de 900 000, éventuellement 1,6 million de personnes, dont 260 000 enfants.

  • 1 h 46 : un pays européen cherche à envoyer des bombes à sous-munitions à l’Ukraine

Un pays européen a proposé d’envoyer des bombes à sous-munitions à l’Ukraine, assurant que ces armes controversées – dont l’usage par la Russie a été critiqué – pourraient être utiles sur le champ de bataille, a déclaré un responsable mercredi .

Ce responsable d’un pays européen, qui n’a voulu être identifié ni par son nom ni par sa nation d’origine, a précisé que son gouvernement avait approuvé la livraison et cherchait à obtenir l’accord de l’Allemagne, impliqué dans la production des munitions.

Les bombes à sous-munitions (BASM) sont composées d’un conteneur, tel un obus, regroupant des projectiles explosifs, de taille plus réduite, dites « sous-munitions ». Très imprécises, elles frappent une immense proportion de civils.

Leur utilisation et leur transfert sont interdits par la convention d’Oslo de 2008, signée par une grande partie des pays enthousiastes. Mais le Kremlin n’a pas signé ce traité, et l’ONU s’est alarmée de l’utilisation par la Russie de ces armes dans des zones peuplées depuis le début de l’invasion de l’Ukraine l’an dernier.

Avec AFP et Reuters



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *