Ligue des champions : Tonuitti, Clevenot, Boyer contre Montpellier, Chinenyeze de retour à Tours… Des tirages cléments



Chez les hommes, Tours et Montpellier ont offert d’un tirage plutôt abordable. Chez les femmes, si Le Cannet n’est pas trop mal loti, Mulhouse devra écarter deux cadors européens.

Le verdict est tombé ce vendredi soir à Bruxelles pour le tirage au sort des phases de poules de la CEV Champions League. Et les quatre équipes françaises sont diversement loties.

Dans la poule C masculine, Tours a produit d’un cador européen, Cucine Lube Civitanova, récente championne d’Italie. Avec Roulers, le champion de Belgique, et un qualifié du 3e tour, sans doute Benfica, le TVB se retrouve dans un groupe abordable. « C’est une poule solide et ouverte, confirme Pascal Foussard le directeur général du TVB. On a souvent tiré des groupes avec des formations russes et italiennes pour qualifier ce groupe d’ouvert. Roeselare doit se dire la même chose que nous mais c ‘est le terrain qui décidea, à partir de mi-novembre, si ce tirage aura réellement été jouable ».

La réception de Civitanova, vainqueur de la Ligue des Champions 2019, devrait marquer le retour du central des Bleus et ancien du TVB, Bathélémy Chinenyeze : « Ce sera l’événement à Tours, prédit M. Foussard. Ces matchs sont d’autant plus excitants qu’il y a un coup à jouer ».

Dans la poule A, Montpellier, champion de France en titre, a également donné d’une grosse écurie européenne : Jastrzębski Węgiel, vice-champion de Pologne. Mais la formation polonaise est constellée d’étoiles bleues avec la présence du capitaine de l’équipe de France, Benjamin Toniutti, et des attaquants Trévor Clevenot et Stephen Boyer, tous trois récents vainqueurs de la VNL cet été. Le reste de la poule est, là aussi, abordable avec Friedrichshafen, vice-champion d’Allemagne, et Vojvodina Novi Sad, champion de Serbie.

Les premiers qualifiés, un barrage pour les meilleurs deuxièmes

Chez les femmes, Mulhouse a créé un groupe relevé composé du finaliste de la Ligue des Champions 2022, les Italiennes de Conegliano, les Polonaises de Rzeszow entraînées par Stéphane Antiga (quart de finalistes 2022) et d’une équipe qualifiée du 3e tour .

Pour leur retour dans la compétition phare européenne, les championnes de France du Cannet héritent d’un groupe plus clément avec les vice-championnes d’Italie, Monza, des championnes de Roumanie, Alba Blaj, et des Ukrainiennes de Dnipro qui évaluésont en République Tchèque. « Ce sont des équipes que nous retrouvons, explique la présidente Jelena Lozancic. Je pense que nous avons nos chances, car nous ne sommes pas tombés dans le groupe de la mort. On a nos chances d’accéder au tour suivant, ou tout le moins, au tour de barrages. On est là pour se battre, au même titre que Mulhouse, dans cette prestigieuse compétition ».

Les premiers des six poules seront qualifiés pour les quarts. Un barrage de deuxièmes donneront les deux derniers billets des quarts. Les troisièmes seront inversés en CEV Cup. Les premiers matchs de la compétition devraient se dérouler à partir de mi-novembre, un peu plus d’un mois après la reprise des championnats de France.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.