Les troupes russes à Melitopol pillent des véhicules agricoles de 5 millions de dollars en provenance d’Ukraine – pour découvrir qu’ils ont été désactivés à distance


Mais après un voyage de plus de 700 miles, les voleurs n’ont pu utiliser aucun des équipements, car ils avaient été verrouillés à distance.

Au cours des dernières semaines, il y a eu un nombre croissant de rapports faisant état de vols de matériel agricole, de céréales et même de matériaux de construction par des troupes russes – au-delà du pillage généralisé de résidences. Mais le retrait d’équipements agricoles de valeur d’un concessionnaire John Deere à Mélitopol parle d’une opération de plus en plus organisée, qui utilise même le transport militaire russe dans le cadre du braquage.

CNN a appris que l’équipement avait été retiré d’un concessionnaire Agrotek à Melitopol, occupé par les forces russes depuis début mars. Au total, il est évalué à près de 5 millions de dollars. Les moissonneuses-batteuses valent à elles seules 300 000 $ chacune.

CNN ne nomme pas de contact à Melitopol familier avec les détails de l’affaire pour leur propre sécurité.

L'agriculteur ukrainien Morda Vasyl monte dans la cabine d'un tracteur John Deere.

Le contact a déclaré que le processus avait commencé par la saisie de deux moissonneuses-batteuses, un tracteur et un semoir. Au cours des semaines suivantes, tout le reste a été retiré : en tout 27 pièces de machines agricoles. L’un des camions à plateau utilisé et filmé portait un « Z » blanc peint dessus et semblait être un camion militaire.

Le contact a indiqué qu’il y avait des groupes rivaux de troupes russes : certains viendraient le matin et d’autres le soir.

Certaines des machines ont été transportées dans un village voisin, mais certaines d’entre elles ont entrepris un long voyage par voie terrestre vers la Tchétchénie à plus de 700 miles de là. La sophistication des engins, équipés de GPS, permettait de suivre son parcours. Il a été localisé pour la dernière fois dans le village de Zakhan Yurt en Tchétchénie.

L’équipement transporté en Tchétchénie, qui comprenait des moissonneuses-batteuses, peut également être contrôlé à distance. « Lorsque les envahisseurs ont conduit les moissonneuses volées en Tchétchénie, ils ont réalisé qu’ils ne pouvaient même pas les allumer, car les moissonneuses étaient verrouillées à distance », a déclaré le contact.

L’équipement semble maintenant languir dans une ferme près de Grozny. Mais le contact a déclaré qu' »il semble que les pirates de l’air aient trouvé des consultants en Russie qui tentent de contourner la protection ».

« Même s’ils vendent des moissonneuses pour les pièces détachées, ils gagneront un peu d’argent », a déclaré le contact.

Alors que la guerre fait rage en Ukraine, les danseurs de ballet reviennent sur scène

D’autres sources dans la région de Melitopol affirment que le vol par des unités militaires russes s’est étendu aux céréales stockées dans des silos, dans une région qui produit des centaines de milliers de tonnes de récoltes par an.

Une source a déclaré à CNN que « les occupants proposent aux agriculteurs locaux de partager leurs bénéfices de 50% à 50% ». Mais les agriculteurs qui tentent de travailler dans les zones occupées par les troupes russes sont incapables de déplacer leurs produits.

« Pas un seul élévateur ne fonctionne. Aucun des ports ne fonctionne. Vous n’emporterez nulle part ce grain du territoire occupé. « 

Les forces russes prennent donc simplement le grain, a déclaré la source. « Ils le volent, l’emmènent en Crimée et c’est tout. »

La semaine dernière, le maire de Melitopol a posté une vidéo montrant un convoi de camions quittant Melitopol prétendument chargés de céréales.

« Nous avons des preuves claires qu’ils ont déchargé du grain de l’ascenseur de la ville de Melitopol. Ils ont volé l’ascenseur avec des fermes privées », a déclaré le maire à CNN.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.