Les républicains lancent une enquête parlementaire sur le retrait américain d’Afghanistan



Publié le :

Les républicains ont ouvert vendredi une enquête parlementaire sur le retrait chaotique des troupes d’Afghanistan en 2021, qui avait notamment coûté la vie à treize soldats américains.

Les républicains avaient prévenus : dès qu’ils seraient au pouvoir, ils lanceraient la procédure à l’encontre de l’actuel président. C’est désormais choisi fait. Nouveaument maîtres de la Chambre des représentants des États-Unis, les républicains ont lancé vendredi 13 janvier une enquête parlementaire sur le retrait chaotique des troupes d’Afghanistan en 2021, durant laquelle 13 soldats américains avaient été tués dans un attentat.

Michael McCaul, président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre basse, a annoncé avoir demandé au secrétaire d’État Antony Blinken une série de documents, notamment des notes de renseignements ou des échanges avec les Taliban.

le chaos

« Il est absurde et scandaleux que l’administration Biden ait refusé à plusieurs reprises nos demandes de droit de regard et qu’elle continue de dissimuler des informations sur le retrait », a déclaré Michael McCaul. En cas de refus, la commission n’hésitera pas à passer par « un processus contraignant », at-il prévenu.

Le président démocrate Joe Biden avait mis en œuvre le retrait des troupes d’Afghanistan, mettant fin à la plus longue guerre qu’était connu l’Amérique en août 2021.

Mais le chaos dans lequel ces opérations s’étaient déroulées, ainsi que le retour au pouvoir des talibans, lui avait valu de fortes critiques.

Treize soldats américains avaient été tués le 26 août 2021 dans un attentat à la bombe à l’extérieur de l’aéroport de Kaboul, qui avait fait 173 morts au total.

150 séances d’information

Donald Trump avait négocié le retrait des troupes américaines d’Afghanistan alors qu’il occupait la Maison Blanche, mais le parti républicain a toujours révélé la façon dont son successeur Joe Biden avait mené l’opération.

Le département d’État américain n’avait pas répondu à une demande de commentaire vendredi, mais affirme avoir fourni plus de 150 briefings aux membres du Congrès depuis le retrait en août 2021, selon les médias américains.

Déclenchée en réaction à l’attaque du 11 septembre 2001 à New York, la guerre en Afghanistan a coûté la vie à plus de 2 500 soldats américains et à plus de 3 500 des autres pays de l’Otan, selon l’armée américaine.

Avec AFP



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *