« Le timing était vraiment mauvais », Hanouna revient sur le départ improbable du coach de Niort



Alors qu’il était encore sous contrat avec Niort, Sébastien Desabre a été annoncé comme nouveau sélectionneur de la République démocratique du Congo. Si le coach a depuis, résilié son contrat avec les pensionnaires de Ligue 2, le directeur sportif Mikaël Hanouna est revenu pour la Nouvelle République sur cette situation improbable.

Bien parti en championnat après avoir gagné le premier match contre Annecy, c’est dans un contexte très particulier que les Chamois niortais ont été balayés le week-end dernier par Bastia (1-4). Peu avant cette rencontre, les pensionnaires de Ligue 2 ont eu la mauvaise surprise d’apprendre que l’entraîneur Sébastien Desabre avait été nommé comme sélectionneur de la République démocratique du Congo.

Si depuis, le protagoniste a vu son contrat être résilié, cette affaire reste dans les têtes à Niort. Surtout du côté du directeur sportif Mikaël Hanouna qui regrette cette manière de procéder : « Le timing était vraiment mauvais. Vu qu’il était sous contrat, il y avait un minimum de considération à avoir », at-il déclaré à la Nouvelle République.

« Je ne voyais pas l’intérêt de continuer avec lui »

Le mal étant déjà fait, les Niortais se sont résolus à perdre leur entraîneur, alors que la saison débute à peine. Fait surprenant, le quotidien régional révèle que Désabre était en parallèle des négociations avec le Congo, en pourparlers pour prolonger son contrat à Niort.

Si la décision de se séparer de son coach en pleine saison est toujours risqué, Hanouna explique qu’il était impossible pour les deux parties de continuer l’aventure dans ces conditions : « À partir du moment où cela a été annoncé, que les joueurs ont réagi de la sorte sur le terrain, et que le coach a exprimé son envie d’y aller, je ne voyais pas l’intérêt de continuer avec lui. »

Cet imbroglio résolu, les dirigeants niortais doivent maintenant chercher un nouveau coach. Pour remplacer Desabre, Hanouna souhaite un technicien avec « la fibre de la post-formation, et une capacité à gérer un staff important mais aussi un effectif de plus de 25 joueurs. » À voir si cet heureux élu sera présent pour la rencontre de ce samedi face aux Girondins de Bordeaux.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.