le Mexique a échoué à prendre le meilleur sur la Pologne


Publié le : Modifié le :

Plus mordants et agressifs, les Mexicains ne sont pas parvenus à venir à bout d’une équipe de Pologne souvent brouillonnée et ont dû se contenter du point du match nul (0-0). Les « Aigles blancs » n’ont que très difficilement réussi à mettre sur orbite leur buteur star, Robert Lewandowski, qui a manqué un penalty en deuxième période. Auteur de 75 réalisations avec sa sélection, l’attaquant du FC Barcelone reste muet en Coupe du monde.

Après Lionel Messiun autre cador du football mondial a fait son apparition dans le tournoi : Robert Lewandowski, meilleur joueur Fifa en 2020 et 2021, devait mettre sur de bons rails la sélection polonaise, qui court depuis trois décennies après une qualification en huitièmes de la coupe du mondemais c’est bien le Mexique qui a dominé les débats du mardi 22 novembre, sans parvenir à concrétiser sa domination.

Si le match promettait d’être équilibré sur le papier entre deux équipes de même niveau, les Mexicains se sont rapidement montrés les plus entreprenants. Dès la 4e minute, Lozano échappe au côté droit et délivre un centre très appuyé au deuxième poteau, que Chavez ne parvient pas à reprendre.

La « Verde » maîtrise le rythme de la rencontre tandis que les Polonais tentent de procéder en contre. Mais les deux équipes manquent de justesse technique et les longs ballons qui ne trouvent pas de preneur se multiplient.

25e minute de jeu : nouvelle alerte pour le mais polonais. Sur un centre de Herrera, Vega tente une tête lobée dans une position compliquée mais le ballon passe juste à côté du poteau. Une minute plus tard, le Mexique est à nouveau proche d’ouvrir la partition mais Szczesny, le gardien polonais, sort bien pour général Gallardo lancé en profondeur.

Lewandowski, maudit en Coupe du monde ?

Côté polonais, les offensives sont trop brouillonnes pour pouvoir s’inquiéter du gardien emblématique de la sélection mexicaine, Guillermo Ochoa, qui dispute sa cinquième Coupe du monde sous les couleurs de la « Verde ». Grand habitué des Coupes du monde, le Mexique a toujours réussi depuis 1978 à sortir de la phase de poule.

Bien pris par la charnière verte et contrainte de jouer la plupart du temps dos au but, la soirée s’annonce compliquée pour Robert Lewandowski, qui, comme trop souvent en sélection, va devoir se débrouiller seul. 54e minute : après un ballon perdu par Alvarez, Lewandowski fait parler sa puissance et s’effondre dans la surface après un duel avec Moreno. Le penalty est accordé à la Pologne contre le cours du jeu.

On se dit alors que rien ne pourra empêcher le buteur du FC Barcelone d’inscrire son premier but en Coupe du monde, lui qui est resté muet lors du dernier Mondial en Russie. Rien, sauf Guillermo Ochoa. L’ancien portier d’Ajaccio se détend à toute vitesse pour sortir un penalty pourtant bien frappé côté droit.

Galvanisés par l’arrêt magnifique de leur capitaine et l’appui de leur public venu en nombre au stade international de Khalifa, les Mexicains se répartissent à l’assaut du mais polonais mais manquent de précision dans le dernier geste. Le match est haché par de nombreuses fautes et les occasions se font rares, hormis une tentative de Kaminski en bout de course, facilement captée par Ochoa.

Les deux équipes se quittent sur un score nul et vierge, le deuxième de la journée après Danemark-Tunisie dans le groupe D, celui de l’équipe de France qui entre mardi soir dans la compétition contre l’Australie.

La Coupe du monde au Qatar au-delà du football :



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *