« Le corps arbitral a cédé à l’ambiance », Pélissier fulmine contre l’arbitrage



L’entraîneur d’Auxerre, Christophe Pélissier, n’a pas digéré les décisions de l’arbitre Willy Delajod à l’issue du match perdu face à Lens (1-0), samedi à Bollaert pour le compte de la 19ème journée de Ligue 1.

Un penalty sévère pour Lens, une expulsion contestée du défenseur central Isaak Touré… C’était un peu trop pour Christophe Pélissier qui est reparti très frustré du stade Bollaert où son équipe d’Auxerre s’est inclinée 1-0 samedi pour le compte de la 19ème journée de Ligue 1.

Outre le penalty litigieux accordé après un accrochage entre Birama Touré et Massadio Haïdara (et validé après recours au VAR), le coach de l’AJA digérait mal l’expulsion du jeune joueur prêté par l’OM, ​​sanctionné pour son tacle sur Florian Sotoca et victime, selon son entraîneur de son gabarit (2,06m). « Si Mathias (Autret) tacle, il (l’arbitre Willy Delajod) ne siffle pas », pestait-il en zone mixte.

« Je suis sûr que si c’est dans l’autre sens, il ne siffle pas »

Satisfait par l’attitude de ses joueurs malgré la défaite, Pélissier attribue ce revers à ces décisions du corps arbitral qu’il n’a pas ménagé après le match. Et qu’il a même accusé d’avoir cédé face à la pression du public Sang&Or : « On cède sur une décision arbitrale que je trouve sévère. Je suis frustré car, je suis sûr que si c’est dans l’autre sens, il ne siffle pas. Le corps arbitral a cédé à l’ambiance. » Dix-neuvième de Ligue 1 en attendant la fin de cette 19ème journée, Auxerre accueillera Montpellier lors de la prochaine rencontre de L1 après la parenthèse Coupe de France le week-end prochain.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *