« Le climat n’est pas le plus calme et le plus serein », concède Deschamps



Au micro de Téléfoot, le sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps, revient sur les affaires qui secouent le football français à quelques semaines de la Coupe du monde. « Cela apporte un climat qui n’est pas le plus calme et le plus serein », déclare-t-il.

Didier Deschamps reste imperturbable. Le sélectionneur des Bleus nie à nouveau les scandales à la FFF dévoilés par So Foot et affirme que cela n’a pas de quoi chambouler l’ambiance au sein de son équipe. « Il y a tellement de choses erronées, des mensonges, des absurdités, qui ont été dites et reprises », lâche-t-il au micro de Téléfootce dimanche.

« Avec mon staff et les joueurs, il n’y a pas de problème »

« Autour, cela amène un climat qui n’est pas le plus calme et le plus serein, ajoute Deschamps. L’important reste pour moi la vie en interne. De ce côté-là, que cela soit avec mon staff et les joueurs, il n’y a pas de problème, mais ce n’est pas le meilleur des climats ». Interrogé à ce sujet en conférence de presse cette semaine, il avait également botté en touche.

« Savoir qui, comment, pourquoi… Ce que je peux vous dire, c’est que le président va bien, qu’il est en pleine forme, indiquéait-il ce jeudi. À chacun son interprétation. ‘Il parait’, ‘il semblerait’… Aujourd’hui, c’est difficile de faire le tri. (…) Agacé par ça? Rien ne m’agace. Ce n’est pas le climat le plus apaisé que j’ai pu connaître, mais c’est une évolution, là. Je ne vais pas généraliser, mettre la faute sur l’un ou l’autre, c’est de l’instantané, du buzz, asservir des vérités qui ne le sont pas… »

À propos de Giroud : « Vous contenter de miettes, humainement c’est très difficile »

Le sélectionneur des Bleus évoque également pour Téléfoot sa dernière liste et la présence de Giroud, appelée en l’absence de Benzema. Selon lui, l’attaquant milanais pourrait ne pas être à la Coupe du monde (20 novembre-18 décembre), en raison d’un possible statut de remplaçant qui embarrasse Deschamps. « J’ai toujours considéré qu’un joueur qui a un statut, (il faut) qu’il soit en équipe de France avec le même statut. Quand vous avez tout et qu’après vous avez la moitié ou beaucoup moins, vous contenter de miettes, humainement c’est très difficile ».

« C’est un crayon à papier que j’utilise, j’ai surtout une gomme à côté, sourit-il aussi au sujet de sa liste pour le Mondial, encore loin d’être établi en raison des incertitudes et des blessures. Le fait d’anticiper et le d’avoir des plans B, C et D, on est là pour ça ». L’équipe de France dispute dans les prochains jours ses deux derniers matchs avant la Coupe du monde, contre l’Autriche (22/09) et le Danemark (25/09) en Ligue des nations.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.