le Canada crie au vol après les deux peines oubliées contre la Belgique



Les supporters ne digèrent pas les décisions arbitrales lors de la courte défaite du Canada contre la Belgique (1-0) mercredi en Coupe du monde. Notamment sur deux pénalités non sifflées.

Le Canada a longtemps cru en ses chances de signer une nouvelle surprise XXL lors de la Coupe du monde, mercredi face à la Belgique. Les Canucks n’ont finalement pas imité l’Arabie Saoudite (vainqueur de l’Argentine 2-1) et la Japon (tombeur de l’Allemagne, 2-1) en s’inclinant 1-0 au terme d’un match admirable et largement dominé. Les regrets se mêlaient à la satisfaction d’avoir autant bousculé le dernier demi-finaliste du Mondial 2018. Sur les réseaux sociaux, le ton était en revanche bien plus véhément chez les supporters canadiens, furieux de deux penaltys non sifflés en faveur de leur sélection .

« Comment cet homme est autorisé à arbitrer après le truc à la CAN ? »

Après celui manqué par Alphonso Davies (9e), deux autres auraient en effet pu être accordés. Il y a coupé d’abord cette faute claire de Jan Vertonghen sur Tajon Buchanan, non accordé pour un hors-jeu imaginaire puisque la passe avait été délibérément dirigée par un joueur belge, Eden Hazard. En fin de première période, l’arbitre est aussi resté de marbre sur une charge d’Axel Witsel sur Richie Laryea dans la surface.

« C’est une erreur de l’arbitre et du VAR de ne pas revenir en arrière, a regretté l’ancien international américain Stuart Holden sur le plateau de la chaîne américaine Fox. Le Canada aurait dû avoir un deuxième penalty. » « C’est ridicule, a aussi lancé Alexi Lalas, ancien joueur emblématique des USA. C’est incroyable qu’ils perdent ce match. »

Les supporters accablent aussi l’arbitre zambien Janny Sikazwe, qui s’était retrouvé au cœur d’une grosse polémique lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations en sifflant la fin du match entre le Mali et la Tunisie à la 85e minute, puis 27 secondes avant la fin du temps réglementaire. Il avait expliqué avoir, alors, subi un coup de chaud lui ayant fait perdre sa lucidité. Cet incident est évidemment ressorti dix mois plus tard après sa nouvelle prestation décriée. « Cet arbitre est si mauvais, comment est-il autorisé à arbitrer après le truc à la CAN? », s’est interrogé un supporter canadien.

Plusieurs fans ont crié « au vol » après ces deux décisions qui ont beaucoup fait réagir un peu partout dans le monde. Les principaux acteurs, eux, sont restés plus modérés et dans une logique très positive en promettant de battre la Croatie lors de leur prochain match. Le discours mobilisateur de l’entraîneur John Herdman à ses joueurs dans le rond central a davantage retenu l’attention. « Je leur ai dit qu’ils avaient leur place ici et qu’on allait n… la Croatie, c’est aussi simple que ça », at-il attribué à l’issue du match.

Les médias canadiens se sont aussi montrés moins véhéments que leurs confrères américains pour ce retour presque parfait au premier plan 36 ans après la dernière participation de leur sélection à un Mondial.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *