l’avocate de Mbappé se défend d’être « une grande marionnettiste »



Dans un portrait remporté par Ouest-France, Delphine Verheyden, avocate de Kylian Mbappé, évoque éventuellement le combat qu’elle mène avec l’attaquant du PSG sur la question des droits à l’image en équipe de France.

Malgré sa discrétion, elle est devenue un personnage central du football français. Delphine Verheyden, avocate en droit du sport, représente de nombreuses stars comme Kylian Mbappé, Teddy Riner, Kevin Mayer ou Martin Fourcade. Elle se retrouve ainsi en première ligne sur le dossier brûlant du moment : la renégociation de la convention des droits à l’image concernant les joueurs de l’équipe de France.

Lundi, le clan Mbappé a fait parvenir un communiqué à l’AFP indiquant que le joueur ne prendrait pas part à la séance photo des Bleus prévue mardi près le refus de la Fédération française de football (FFF) de modifier la convention. Dans la soirée, l’instance s’est finalement engagée à la révision.

« La jeune génération n’est plus prête à transiger quand l’ancienne n’y voit qu’une question de zéros »

Le sujet n’est pas nouveau et remonte au mois de mars avec un premier boycott des opérations commerciales du joueur. Derrière se cache donc son avocate Delphine Verheyden. Sans évoquer précisément les derniers rebondissements en date de l’affaire des droits à l’image à la FFF, elle explique la prise de position de l’attaquant du PSG, dans un portrait publié par Ouest-France.

« Les époques changent, les athlètes aussi, confie l’avocate parisienne. La jeune génération n’est plus prête à transiger quand l’ancienne n’y voit qu’une question de zéros. Mon travail, c’est de faire en sorte qu’on ne dépossède pas les sportifs de leurs droits à l’image, fondamentaux de la personnalité. »

Cela lui vaut d’entretenir des relations fraîches avec Noël Le Graët, président de la FFF. « J’écoute le sportif et l’aide à dérouler ce qu’il pense, poursuit-elle. Que certains veulent me faire passer pour la grande marionnettiste, ça leur appartient. Moi et mon client, on sait que ce n’est pas vrai. »

Me Verheyden conseille Kylian Mbappé depuis 2015 alors que le joueur n’avait que 16 ans et encore aucun match en professionnel. C’est la maman du prodige, Fayza Lamari, qui l’avait sollicitée alors que son nom commençait à être connu dans le sport. « Fayza était déjà très au clair de ce qu’elle voulait pour son fils, explique l’avocate. Je ne connaissais pas Kylian, je n’y connais rien au foot, je l’assume. Et c’est exactement ce qu’ elle cherchait. Cette femme hors norme m’a touchée, j’ai voulu l’aider. » L’histoire dure toujours sept ans plus tard et la projette même sur le tout devant la scène médiatico-sportive.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.