la colère de Juninho sur les soutiens à Bolsonaro



Sur RMC, Juninho a exprimé sa colère concernant la situation du Brésil, à deux jours de l’élection présidentielle, suite aux positionnements de certains joueurs, comme Neymar en faveur de Jair Bolsonaro.

Le Brésil entre dans une période décisive pour le pays. Dans deux jours, les habitants sont appelés aux urnes pour élire leur président et désigner le successeur de Jair Bolsonaro, candidat à sa réélection. En tant que citoyen brésilien, Juninho ne cache pas son inquiétude à propos de la situation de son pays, notamment lorsque des étoiles nécessitant la candidature de l’extrême-droite.

« Ce que je vois sur les réseaux, c’est incroyable. Je passe parfois ma journée à essayer de parler, en leur disant ‘ce n’est pas possible, vous ne devez pas accepter cela.’ Le Brésil est sur une période très difficile. La santé mentale des gens a disparu. Les gens sont malades au Brésil. Aujourd’hui, il (Jair Bolsonaro) a divisé le pays avec cette histoire comme quoi il va arrêter la corruption. C’ est n’importe quoi ! Bolsonaro profite des évangéliques parce qu’au Brésil, c’est très fort », a expliqué notre consultant dans Rothen s’enflamme sur RMC.

>> Toutes les infos Ligue 1 en direct

Juninho ne comprend pas le choix de Neymar

L’ancien joueur de l’OL en veut beaucoup à Neymar, qui a publiquement affiché son soutien à Jair Bolsonaro. « Au Brésil, il y a cinq chaînes de télévision. Sur l’une d’elle, un pasteur demande à tout le monde de voter pour Bolsonaro. C’est un pays qui ne réfléchit pas tout seul. […] Si ça passe au premier tour, Lula devient président au 1er janvier. Par contre, s’il y a un deuxième tour, c’est fin octobre. Bolsonaro va foutre le bordel comme il l’a fait jusqu’à maintenant. Sur un tribunal supérieur, il y a onze ministres, Bolsonaro a déjà menacé ouvertement ces ministres. Le covid a aussi provoqué une crise mais les familles sont divisées. Certains choisissent Bolsonaro parce que c’est leur caractère. Si on discute avec Neymar, portes fermées pendant dix minutes, je pense qu’il va comprendre les choses. »

Dans une vidéo publiée jeudi, le joueur du PSG, qui compte plus de huit millions d’abonnés sur TikTok et près de 180 millions sur Instagram, mime en souriant une chanson qui appelle à voter Bolsonaro. Un soutien de poids pour le chef de l’État sortant à distance dans les sondages par l’ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva.

« Votez, votez et confirmez, le 22, c’est Bolsonaro », dit le refrain de cette chanson de musique électronique, en allusion au code à taper sur l’urne électronique au scrutin de dimanche. Coiffé d’une casquette noire, le footballeur de 30 ans se trémousse sur sa chaise et mime le chiffre « deux » avec les doigts de ses deux mains. Mercredi, « Ney » avait mériter la visite de Jair Bolsonaro dans un centre pour enfants qu’il a fondé à Sao Paulo, à quatre jours du 1er tour de la présidentielle.

AS, avec Rothen s’enflamme



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *