en colère contre ses propres supporters, Aulas annonce des changements cet hiver



Après la défaite à domicile de l’OL face à Strasbourg (2-1) ce samedi en Ligue 1, Jean-Michel Aulas s’est présenté en zone mixte. Le président lyonnais en veut aux supporters, qu’il accuse de débordements, défend sa direction et annonce du changement cet hiver.

En pleine crise, il vient tenter d’éteindre l’incendie : Jean-Michel Aulas s’est présenté en zone mixte ce samedi, après la défaite de Lyon à domicile contre Strasbourg (2-1), avant-dernier de Ligue 1 avant le coup d’envoi. Le président de l’OL a commencé par une longue tirade adressée aux supporters, après les manifestations de colère avant et pendant la rencontre.

« C’est un sentiment de gâchis. Dès l’arrivée au stade, dans le bus, on a fait l’objet à nouveau d’une attaque des supporters, qui devait rester non violents alors qu’il ya eu des actes de violence avant le match. Je le regrette, explique Jean Michel Aulas. Ce matin, on avait vu le groupe de supporters avec John Textor, ça s’était très bien passé. Ce que je veux dire, c’est que le match est ce qu’il est mais c’est probablement l’un des meilleurs matchs depuis le début de saison. Sans succès. Mais quand on arrive à avoir 28 tirs… on a retrouvé notre dynamisme, l’ensemble des fonctions les plus élémentaires qui permettent de remonter au classement. Malheureusement, c’est vrai qu’on a fait des erreurs. »

« Quand ils attaquent des dirigeants qui sont exemplaires, c’est moi qu’ils attaquent »

« Les réactions des kops de supporters… ils peuvent avoir un avis sur les joueurs. Mais quand ils attaquent des dirigeants qui sont exemplaires, c’est moi qu’ils attaquent, poursuivent le dirigeant. Il faut qu’ils arrêtent parce qu’ « On a des dirigeants de grande qualité, qui ont travaillé jour et nuit pour le club, pour nous, pour eux, pour le club. Je ne peux pas accepter ce style d’expression sans aucune réalité avec le travail réalisé. C’est vrai que le club souffre en ce moment. Mais on a un club avec des infrastructures incroyables, avec un coach de grande qualité. On a travaillé depuis deux jours avec John (Textor) pour se donner les moyens de relancer la mécanique mais il ne faut pas qu’à chaque fois qu’on essaie de prendre des initiatives, on se retrouve face à des supporters très méchants par rapport à des gens irréprochables. »

Jean-Michel Aulas parle du duo Vincent Ponsot-Bruno Cheyrou. Durant la rencontre, comme l’ont montré des images du diffuseur Canal+, les supporters ont réclamé la diffusion du directeur du recrutement Bruno Cheyrou, sans non plus épargner les joueurs. Face à cette colère, le président lyonnais confirme qu’il y aura du changement, après validation par le nouveau propriétaire du club John Textor, présent en tribune.

« Vincent Ponsot et Bruno Cheyrou sont des exemplaires »

« Le club va se redresser, j’en prends la responsabilité. On a vu avec John, et on va encore travailler cette nuit avant qu’il reparte, un certain nombre d’initiatives rapides, en particulier pendant le mercato, assure Aulas. Mais il faut qu’on ait avec nous les supporters. Les joueurs vont certainement prendre des positions. Mais surtout, qu’on laisse tranquille Vincent Ponsot et Bruno Cheyrou, qui sont exemplaires. C’est particulièrement injuste. C’était un jour sans concernant le résultat. Mais il ne faut pas venir ternir ce qui est un manque de réussite flagrant par des attitudes pas dignes d’un club comme l’OL. »

Le mercato devrait être actif… dans une certaine mesure. « John Textor est peiné par le résultat. On prépare des choses pour essayer de redonner une dynamique positive, poursuivez Aulas. Quand on est en difficulté, il faut créer une étincelle pour changer l’état d’esprit. On a identifié le mal, on va prendre des initiatives mais il ne faut pas perturber l’équilibre du club. Il y a sûrement des choses à changer. On y réfléchit depuis quelques temps. On va faire bouger les choses, il va y avoir un mouvement significatif. On a une marge de manœuvre qui est limitée dans un mercato. On va essayer de renverser la tendance. Il faut nous faire confiance. On n’est pas le seul club en Europe à avoir ces difficultés, regarde Chelsea… il faut tenir la barre. Ce n’est pas en allant contre ce qui peut être tenté qu’on va améliorer les choses. »



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *