Émeute dans une prison en Équateur : au moins 20 morts dans une émeute dans une prison en Équateur


La violence à la prison de Turi, près de la ville de Cuenca, a commencé tôt dimanche en raison d’un conflit de leadership entre les membres incarcérés d’un gang connu sous le nom de The Wolves, a déclaré le général Carlos Cabrera, commandant de la police nationale équatorienne, aux journalistes lors d’une conférence de presse. .

Cabrera a déclaré que 19 des victimes avaient été tuées en raison d' »actes de violence » et qu’une avait été tuée après avoir ingéré une substance chimique. Au moins 11 autres personnes ont été blessées, a rapporté CNN Espanol.

Des policiers et des militaires ont été vus devant la prison de Turi lundi.

Les autorités s’emploient à identifier les corps des victimes pour informer leurs proches, a-t-il ajouté.

Cinq autres détenus ont été blessés lors de l’émeute, ont ajouté les autorités.

Le système pénitentiaire équatorien est sous état d’urgence depuis les affrontements meurtriers de septembre 2021, lorsque 118 personnes ont été tuées lors d’affrontements impliquant des armes automatiques et même des grenades.

La guerre dans les prisons équatoriennes

Plus de 300 détenus ont été tués dans des violences carcérales en 2021, selon les chiffres du service pénitentiaire équatorien SNAI.

L’Équateur est un point de transit clé sur la route qui amène la cocaïne d’Amérique du Sud vers les États-Unis et l’Asie, ce qui en fait un terrain fertile pour les affrontements entre gangs. Dans cette lutte croissante pour le contrôle territorial, les prisons sont devenues des champs de bataille contestés.

Les prisons sont également chroniquement surpeuplées. En juillet 2021, le chef de la prison de l’époque, Eduardo Moncayo, a déclaré aux médias locaux que le pénitencier Litoral de Guayaquil était le plus surpeuplé du pays, avec plus de 9 000 détenus dans un établissement prévu pour 5 000.

En octobre, les autorités ont déclaré que des milliers de détenus, dont des personnes âgées, des femmes et des personnes handicapées et en phase terminale, seraient graciés pour libérer de l’espace.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *