Eliesse Ben Seghir, un diamant à polir



Pour tenir la cadence effrénée des équipes de tête, l’AS Monaco ne doit pas laisser de points en route. Face à Ajaccio ce dimanche (17h), Eliesse Ben Seghir (17 ans) Devrait une nouvelle fois avoir les clés du jeu pour finir la phase aller en beauté.

« Fais-nous ta spéciale ! Fais-nous ta spéciale ! » Depuis les tribunes du stade Abbé Deschamps, le troisième gardien de l’ASM, Yann Lienard, avait tout vu avant tout le monde. Eliesse Ben Seghir va en effet repiquer sur son pied droit et aller chercher le petit filet opposé de Benoît Costil pour offrir la victoire aux Monégasques.

Une bien belle manière de célébrer sa première en Ligue 1 avec un doublé plein de caractère qui permet au club de la principauté d’empocher trois points précieux. Si depuis ce 28 décembre 2022 il n’a plus trouvé le chemin des filets, du haut de ses 17 ans, Eliesse Ben Seghir un fait étal de tout son talent.

« Technique de qualité ? Fort. Le mouvement ? Fort. Finition ? Fort. »

Sa première apparition en Ligue 1 l’a propulsé dans le onze de départ de Philippe Clément lors des deux rencontres de championnat qui ont suivi (contre Brest et à Lorient). Associé à Breel Embolo, il n’a pas manqué d’impressionner le géant suisse : « Qualité technique ? Fort. Le mouvement ? Fort. Finition ? Fort. Le physique on peut encore le travailler mais il a le temps !”

Une intégration dans la cour des grands qu’il doit, selon Damien Perrinelle, entraîneur du groupe élite, au plan de jeu de l’ASM appliqué à toutes les catégories. « Quand Eliesse intègre le groupe pro, il n’est pas perdu car il ne joue pas un football différent ! Il est libéré parce que tout ce qu’il fait, il l’a déjà fait pendant deux ans avec la formation !”

Sélection, prolongation… et protection !

D’origine marocaine, Eliesse Ben Seghir a défendu les couleurs de la France dans les catégories de jeunes. Néanmoins, la Fédération royale marocaine de football souhaite ajouter au plus vite à sa sélection l’actuel international U18 français. Pour l’heure, aucune décision n’est prise, le joueur préférant se focaliser sur ses apparitions avec l’AS Monaco.

Son club d’ailleurs ne souhaite pas non plus laisser filer son joyau. Son premier contrat professionnel, signé l’été dernier, expire en juin 2025. Les dirigeants monégasques souhaitent déjà prolonger et revaloriser le bail qui les lie au deuxième plus jeune joueur à marquer un doublé pour Monaco en Ligue 1, après Thierry Henry contre Lens en 1995.

Pour favoriser le développement d’Eliesse Ben Seghir, le club de la principauté entend protéger les différentes sollicitations. Son entraîneur Philippe Clément prend ce rôle très à cœur : « Il doit se centrer sur le pied pour confirmer lors des prochains mois. On le sait : des nouveaux agents viennent, de nouveaux amis, de nouvelles copines aussi. Il comprend qu’il ya des trous sur la route pour devenir un grand joueur. C’est mon rôle de l’aider sur des choses plus difficiles, comme entraîneur, mais aussi un peu comme deuxième père. »



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *