de très gros regrets pour les Marseillais, reprennent sur le fil sur un bijou de Gameiro



Après trois défaites de rang toutes compétitions confondues, l’OM a longtemps cru tenir la victoire à la Meinau face à Strasbourg, mais Kévin Gameiro a climatisé les Marseillais d’un geste de grande classe (2-2).

L’OM ne répond presque plus. Après quatre revers en cinq matchs toutes compétitions confondues (Ajaccio, Paris, Lens, Francfort), les Marseillais ont cru reprendre du poil de la bête ce samedi sur la pelouse de Strasbourg, mais les hommes d’Igor Tudor ont été glacés par des Strasbourgeois valeureux et sauvés par un éclair de génie de Kévin Gameiro dans le temps additionnel (2-2).

Ce nul laisse un goût amer au groupe marseillais, qui aborde son sommet européen face à Tottenham avec beaucoup d’incertitudes.

>> Revivre Strasbourg-OM (2-2)

La résurrection de Dieng

La performance de l’international sénégalais peut rassurer le coach phocéen. Relancé pour la première fois dans le onze après avoir été mis au placard, Bamba Dieng n’a mis que huit minutes pour faire trembler les filets sur une ouverture millimétrée de Pau Lopez. Une réalisation qui n’est pas sans rappeler fils ciseau accrobatique inscrit sur cette même pelouse l’an dernier.

Dominateurs et mordants offensivement lors des 45 premières minutes, les Marseillais ont dominé des Alsaciens en grande difficulté, tant dans le jeu que sur le plan comptable, et ont doublé la mise sur le premier but d’Issa Kaboré, à la réception d’un centre de Jonathan Clauss.

Quinze minutes maudites pour l’OM

En gestion au retour des vestiaires, les coéquipiers de Dimitri Payet ont longtemps été tranquilles face aux Strasbourgeois inoffensifs et maladroits. Pourtant, le coaching de Julien Stéphan a porté ses fruits dans le dernier quart d’heure. Lebo Mothiba a relancé le suspense au milieu d’une défense marseillaise en observation. Sous pression et miraculeusement sauvés par Pau Lopez, les Phocéens ont craqué sur le gong sur une merveille de reprise de volée signée Kévin Gameiro. Une frappe légèrement déviée par un Marseillais.

Un résultat qui n’arrange que l’OM, ​​toujours cinquième après 13 journées. Mais surtout, les Phocéens ne se rassurent pas avant de se tourner sur l’un des rendez-vous les plus importants en ce début de saison, avec la réception de Tottenham mercredi en Ligue des champions (à suivre mardi à 21 heures sur RMC Sport 1). Dernier de son groupe avec six points, Marseille doit impérativement s’imposer face aux Spurs pour se qualifier pour les huitièmes de finale.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *