« Dans le football il ne faut pas blesser, il faut tuer », Létang désabusé après la défaite lilloise



Après la défaite de son équipe face à Lyon dimanche (1-0), Olivier Létang a exprimé ses regrets alors que son équipe a globalement dominé les débats.

Les Lillois espéraient mieux ce dimanche, en clôture de la 13e journée de Ligue 1. Battu pour la première fois au Groupama Stadium par l’OL (1-0), Lille a pourtant montré une belle impression face à des Lyonnais qui ont changé de visage à la pause. Les joueurs de Paulo Fonseca sont tombés sur un excellent Anthony Lopes mais ont aussi raté de réussite, à l’image du lob de Jonathan David sur la barre du portier rhodanien.

Au coup de sifflet final, Olivier Létang ne cachait pas ses regrets, alors que son équipe a mis fin à une série de trois victoires de rang. « Il faut faire attention à la façon dont on appréhende un après-match. Je fais toujours attention à ce que je dis après une défaite, a rappelé le président du LOSC. Quoi dire sur le comportement des garçons ? C’est difficile. Le contenu est bon. Maintenant le football est cruel, on le sait. A la mi-temps j’étais agacé parce que dans le football il ne faut pas blesser, il faut tuer. On a fait de bonnes choses mais c’est une leçon : il faut être parfois plus tueurs. Il faut tuer. Sinon vous risquez toujours de concéder un mais comme ça a été le cas… Parce que Lyon n’a presque pas une occasion. Rien. Mais le résultat fait mal. »

>> Revivez OL-Lille (1-0)

« Il faut être carnassier »

Après ce revers en terre lyonnaise, il reste deux matchs à Lille avant la trève liée à la coupe du monde. Olivier Létang attend d’ailleurs une réaction rapide de son groupe, à commencer par Rennes, dimanche prochain, « le grandissime favori de ce match », selon le patron du club nordiste. « Il faut apprendre de ça, vite, parce qu’on a déjà perdu des points. Il faut se relever et être encore plus tueurs, avoir un supplément d’âme différent pour arracher la victoire, parfois en étant moins beau. (.. .) C’est une question de mentalité, pas un problème technique. C’est un état d’esprit. Il faut être carnassier, être carnassier c’est l’odeur du sang, aller chercher quelque chose de différent. C’est un pointu, c’est être moins beau, mais être efficace. Si on avait ouvert le score, le match aurait été différent. »

De son côté, José Fonte a regretté « un mais d’amateur » encaissé par Lille à l’approche du dernier quart d’heure. « On a fait une faute. Quand le match est arrêté il faut regarder le ballon tout le temps et se replacer. Et il faut mettre un joueur devant le ballon pour qu’ils ne marquent pas vite. C’est des choses qu’on sait. Il faut rester concentrés. Jamais on ne doit perdre ce match. On a dominé, mais ça ne compte pour rien. A la fin on a zéro point. On a créé des occasions, mais on n’a pas marqué, et on est battus sur un mais difficile à accepter », concédé le capitaine lillois après la rencontre.

Avec cette défaite, Lille manque l’opportunité de doubler Monaco, 6e et vainqueur de Clermont plus tôt dans la journée (2-0). Les Dogues voient même l’OL revenir à deux points derrière.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *