Ce que Le Graët a dit devant le Comité exécutif de la FFF en annoncént sa mise en retrait



Le Comité exécutif de la Fédération française de football a annoncé ce mercredi la mise en retraite provisoire de Noël Le Graët. Au micro de BFMTV, Eric Borghini a révélé la ligne de défense tenue par le président de la FFF lors de la réunion du Comex de l’instance.

Critique pour ses propos maladroits sur Zinedine Zidane et accusé de harcèlement par Sonia SouidNoël Le Graët a décidé ce mercredi de se mettre en retrait de ses fonctions de président de la Fédération française de football jusqu’à la publication des conclusions de l’audit ministériel lancé à la FFF. Interrogé par BFMTV à l’issue du Comité exécutif dont il fait partie, Eric Borghini détaillé le contenu des échanges pendant la réunion du jour au siège de l’instance.

« Nous sommes allés au fond des choses. On a commencé par écouter notre président, qui a commencé le Comex en nous disant ‘je n’ai rien fait, je jure sur votre tête à tous que je n’ai rien fait et que le rapport de l’audit sera très positif pour moi, il n’y aura rien contre moi ». Il nous a ensuite présenté ses excuses pour les propos tenus sur Zinedine Zidane, a indiqué ce proche du président Le Graët. Des propos qu’il ne pense pas, il est conscient de ce qu’il représente pour le football français et mondial. Il a reconnu qu’il avait commis une erreur, eu une communication non maîtrisée. Il a envoyé une lettre à Zinedine pour lui demander un rendez-vous- vous. Il s’est excusé auprès de lui et auprès de nous. »

>> Toutes les infos sur la crise à la FFF

Borghini : « Le Graët a parfaitement compris que le statu quo était impossible »

Au cours d’une réunion intense de presque deux heures, les 14 membres du Comex de la FFF ont également décidé de la mise à pied à titre conservatoire de Florence Hardouin. La prolongation de Didier Deschamps comme sélectionneur de l’équipe de France jusqu’en 2026 a, elle, été validée par les dirigeants du foot français. Mais de l’avis d’Eric Borghini, les échanges se sont déroulés dans un bon climat malgré la tourmente actuelle.

« Oui cette mise en retrait est une proposition de Noël Le Graët. Après la phase des excuses pour Zinedine Zidane et la petite erreur sur le plan formel concernant le contrat de Didier Deschamps, on a eu une discussion en vérité, très franche, un peu comme dans une famille, a encore dévoilé le président de la Ligue de Méditerranée. statu quo était impossible. Vu l’emballement médiatique, vu les attentes politiques, vu l’état de l’opinion publique, le statu quo était impossible. Il a proposé de se mettre en retrait, jusqu’à ce que le rapport d’audit soit étudié par le comité exécutif. »

Et Eric Borghini de conclure sur l’avenir du président Noël Le Graët et de la FFF : « Si le rapport blanchit complètement le président, je voudrais que l’on m’explique pourquoi il serait contraint à la démission. Soit il a commis des faits qui, sur le plan pénal, disciplinaire, éthique, sont condamnables, ce sera dans le rapport et dans ce cas-là, il n’y a pas de sujet et il nous a de lui-même dit ‘je démissionnerai’. le rapport est positif et le blanct… au nom de quoi il quitterait ses fonctions ? Le rapport sera un peu l’arbitre. »

Jean-Guy Lebreton avec BFMTV



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *