« Ce n’est pas un monstre », martèle son avocat après sa condamnation



Condamné ce mercredi à un an de prison avec sursis pour des faits de corruption de mineur et enregistrement d’images pédopornographiques, Bruno Martini a démissionné dans la foulée de son poste de président de la Ligue nationale de handball. Son avocat s’est exprimé auprès de RMC Sport.

« Ce n’est pas un monstre comme on veut parfois le présenter. » Dans un entretien accordé à RMC Sport, l’avocat de Bruno Martini, Me Elie Dottelonde, réagi à l’annonce de la condamnation de l’ancien gardien de l’équipe de France de handball. Ce dernier a été condamné ce mercredi à un an de prison avec sursis et 2.500 euros d’amende pour corruption de mineur et enregistrement d’images pédopornographiques.

Cette sanction a été homologuée en début d’après-midi par un juge du tribunal judiciaire de Paris après une comparaison sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC). Elle comprend également cinq ans d’interdiction d’exercer une activité impliquant un contact avec des mineurs.

« Il a fait part de ses profonds regrets »

« M. Martini reconnaît les faits, il les assume et les regrets. Après, sans vouloir minimiser les faits qui sont bien évidemment répréhensibles et d’ailleurs M. Martini a été condamné, je voudrais simplement souligner le fait que M. Martini n’ est pas un monstre, ce n’est pas un pédocriminel, ce n’est pas ce genre d’individu. J’en veux pour preuve le fait qu’il ait fait l’objet d’une CRPC. Cela montre bien que selon le parquet, qui n’est pas toujours l’institution la plus clémente, M. Martini ne représente pas un danger significatif pour la société », a commenté Me Elie Dottelonde auprès de RMC Sport.

Dans la foulée de sa condamnation, Bruno Martini a démissionné de son poste de président de la Ligue nationale de handball. « Il n’a aucune écopé d’peine de prison ferme. Dès ce soir il va rentrer chez lui. Ça montre que M. Martini n’est pas un monstre comme on veut parfois le présenter. Il s’est expliqué (devant le juge), il s’est excusé, il a fait part de ses regrets profonds. C’était une audience assez rapide. La journaliste qui était là a pu constater qu’il a pris le temps de faire part de ses regrets vis-à-vis -vis de ce jeune homme, pour sa famille au sens large, à la fois biologique et la famille du handball », a précisé l’avocat de l’ex-international français.

« Comment at-il réagi quand il a appris cette affaire ? Il était effondré mais n’a jamais fui ses responsabilités, il a toujours assumé et gardé la même version, il a immédiatement reconnu les faits, il est dévasté mais il est prêt à assumer ses responsabilités, il ne va pas fuir. Sa démission de la présidence de la LNH ? Quand on dit assumer ses responsabilités, on est exactement là-dedans. Qu’est-ce qu’il va faire maintenant ? Je suis son avocat, pas son agent », a fait savoir Me Elie Dottelonde.

RR avec Nicolas Pelletier



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *