battre les Samoa, le rêve des Bleus pour atteindre les quarts



L’équipe de France de rugby à XIII affronte les Samoa pour la dernière journée de poule de la Coupe du monde, ce dimanche à 18h sur le live Twitch RMC Sport. Si les Bleus l’emportent, ils se qualifieront pour les quarts de finale de la compétition. Le sélectionneur français Laurent Frayssinous et le deuxième ligne Paul Séguier sont tournés vers un combat qui sera féroce.

Laurent Frayssinous, l’équation est simple pour rejoindre les quarts de finale…

Oui le contexte est clair. Soit on gagne et on sa qualifie pour les quarts de finale. L’objectif sera alors atteint. Soit le résultat est contre nous et donc on n’aura pas atteint les objectifs. On est bien conscient de cette pression du résultat mais quoi qu’il se passe on va continuer à construire, à se construire une meilleure équipe week-end après week-end. Cela fait 12 mois que nous sommes ensemble. Depuis le match contre les Anglais à Perpignan, le Pays de Galles, les Tonga et cette Coupe du monde. On arrive à la fin de cette échéance pour délivrer le meilleur match possible face à un très très gros adversaire.

>> France-Samoa, à suivre EN DIRECT sur la chaîne Twitch de RMC Sport à 18h

En cinq matchs contre les Samos, les Bleus n’ont gagné qu’une seule fois, c’était en 2006 à Colomiers (28-6). Quel genre d’adversaire sont ces ‘Toa Samoa’ ?

Ce sont des joueurs très costauds partout. Ils ont un pack de NRL (le championnat de rugby à XIII en Australie et Nouvelle-Zélande) avec le pilier Junior Paulo aurait dû être pris par l’Australie mais il a choisi de jouer pour les Samoa, et c’est pareil pour Josh Papalii qui a joué pour le Queensland. Ils pourraient être sélectionnés dans la meilleure équipe du monde. Ce sont de grosses individualités. De notre côté, nous avons envie de s’appuyer sur notre collectif et de challenger ces individualités pendant 80 minutes. On a mis un plan en place, on sait que ce sera très dur mais on a nos chances car on connaît nos forces.

Cela veut dire que ce serait une déception de ne pas se qualifier pour les quarts ?

Nous sommes tous des compétiteurs donc on veut gagner. Mais si on n’atteint pas cet objectif principal qui est de se qualifier, il faudra regarder si on a rempli les sous-objectifs.

Paul Séguier (2e ligne, pilier), c’est un match excitant à jouer ou il y a une crainte ?

Il n’y a pas de peur car ça reste des hommes en face de nous. Mais oui, c’est super excitant. C’est pour jouer ces matchs de haut niveau qu’on joue au rugby. Et puis cela va nous confronter individuellement aux meilleurs joueurs du monde, des joueurs qui évoluent en NRL. Cela va nous faire du bien d’affronter ces gabarits.

C’est aussi un match pour grandir ?

Peu importe le résultat, aussi. C’est la raison pour laquelle je parle de ‘sous-objectifs’. Il faut continuer à progresser et avancer. On est clair si ce qu’on a bien fait contre les grosses nations comme l’Angleterre (lors du précédent match) et les Tonga (en amical). Il faut se rappeler qu’en amical contre les Tonga, on revient au score après un début difficile pour, ensuite, les faire trembler tant au score que physiquement. L’objectif est de démarrer fort et vite. On a vu les deux visages samoans à cette Coupe du monde : ils ont été étouffés par les Anglais qui ont très forts. Les Samoans se sont écroulés petit à petits dans le match, sans parler du score (60-6 pour l’Angleterre). Et puis l’autre visage contre la Grèce (victoire 72-4) avec des grosses individualités. Et là, si on les laisse jouer et si on ne leur met pas de pression défensive, ils sont capables de choses extraordinaires. On est clair sur ce qu’on veut faire et l’entame sera très très important.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *