Avec « Cure Bionics », Mohamed Dhaouafi développe des prothèses bioniques en 3D plus accessibles



Publié le :

Si 30 millions de personnes dans le monde ont besoin de prothèses, seulement 5 % d’entre elles peuvent s’offrir. Un constat qui a poussé Mohamed Dhaouafi à développer des solutions grâce aux nouvelles technologies. À la tête de la start-up tunisienne « Cure Bionics », il veut rendre les prothèses plus accessibles sur le continent africain. Conçues à partir de matières écologiques, imprimées en 3D et dotées d’une batterie solaire, ses prothèses sont ajustables pour épouser la morphologie de chaque porteur, y compris celle des enfants en pleine croissance.

Aussi au sommaire de cette émission :

Trafic de peaux d’ânes vers la Chine : des milliers d’animaux tués en Afrique du Sud pour alimenter le marché noir

C’est un trafic plus discret que celui de l’ivoire, mais tout aussi juteux et meurtrier. En Afrique du Sud, des milliers d’ânes sont volés à leurs propriétaires et massacrés pour être exportés illégalement vers la Chine. Leur peau est ensuite utilisée pour fabriquer une substance gélatineuse, l’ejiao, utilisée par la médecine traditionnelle chinoise.

Le numérique thérapeutique au Nigeria

S’évader quelques instants pour une séance de méditation ou un cours de danse… Les casques de réalité virtuelle ont fait leur apparition dans certaines maisons de retraite de Lagos. Ils permettent d’offrir aux pensionnaires isolés des doses de divertissement thérapeutique.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *