Au Royaume-Uni, 200 migrants mineurs non accompagnés portés disparus



Publié le : Modifié le :

Deux cents migrants mineurs non accompagnés qui étaient hébergés dans des hôtels par le gouvernement britannique restent portés disparus, a déclaré mardi le gouvernement britannique, accusé par un parti d’opposition de les avoir « abandonnés ».

Ils sont « portés disparus ». Le gouvernement britannique a annoncé, mardi 24 janvier, que deux cents migrants mineurs non accompagnés avaient quitté leur hébergement sans laisser la moindre trace.

« Quand un enfant est porté disparu », un « protocole est mobilisé, ainsi que la police et les autorités locales pour déterminer où ils se trouvent et s’assurer qu’ils sont en sécurité », a expliqué le secrétaire d’État à l ‘Immigration Robert Jenrick au Parlement, expliquant que les mineurs ne sont pas détenus dans ces hôtels et sont libres de quitter les lieux.

À lire sur InfoMigrants >>> Au Royaume-Uni, de nouvelles révélations sur des disparitions de mineurs non accompagnés

Depuis juillet 2021, près de 4 600 mineurs non accompagnés ont été accueillis dans ces hébergements, alors que le nombre record de traversées de la Manche sur de petites embarcations (45 000 en 2022) a rencontré le système d’asile britannique sous une pression intense.

Robert Jenrick a indiqué que 440 signalements de disparitions ont été effectués, et « 200 enfants » manquent toujours à l’appel. 13 d’entre eux ont moins de 16 ans, et une seule est une fille.

88 % des jeunes qui ont été signalés comme disparus sont Albanais, les autres originaires d’Afghanistan, d’Égypte, d’Inde, du Vietnam, du Pakistan et de Turquie. La députée verte Caroline Lucas, à l’origine de cette question au Parlement, a été jugée « horrible » que des « enfants vulnérables soient abandonnés » par le ministère de l’Intérieur.

Selon le député conservateur Tim Loughton, il n’y a eu aucun signalement auprès de la police du Sussex (sud de l’Angleterre) d’enlèvement d’enfant par des gangs.

Le 22 janvier, L’Observateur, édition dominicale du quotidien de gauche Le gardiena évoqué des enlèvements d’enfants hébergés dans un hôtel de la ville côtière de Brighton (sud), citant un lanceur d’alerte travaillant pour un prestataire du ministère de l’Intérieur et des sources dans les services de la protection de l’ enfance.

Des sources au ministère de l’Intérieur ont indiqué au journal qu’il n’est « pas vrai » que des mineurs non accompagnés ont été enlevés de leurs hôtels.

(AFP)



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *