après s’être fait poignarder, Pablo Mari est sorti de l’hôpital



Attaqué jeudi au couteau dans un centre commercial de la région de Milan, Pablo Mari est sorti de l’hôpital, annonce ce dimanche son club de Monza dans un communiqué. Le défenseur central prêté par Arsenal a été réalisé avec succès et devrait être éloigné des terrains plusieurs mois.

Après le succès de l’opération vendredi, c’est une autre nouvelle rassurante sur l’état de santé de Pablo Mari qui vient d’être transmise, dimanche, par son club de Monza. Dans un communiqué publié sur le site officiel de l’équipe de Serie A, il est précisé que l’Espagnol de 29 ans est sorti de l’hôpital Niguarda de Milan et est désormais rentré chez lui.

Jeudi, le joueur prêté par Arsenal avait été admis dans l’établissement hospitalier à 23h30 après avoir été poignardé par un homme ayant tué une personne et blessé cinq autres dans un centre commercial de la région de Milan. Les premières paroles de Mari, quelques heures plus tard, donnaient froid dans le dos : « J’étais avec le chariot, avec mon bébé à l’intérieur, et j’ai ressenti une douleur atroce dans le dos », indiquait-il à la Gazzetta dello sport. Puis cet homme a poignardé un autre homme à la gorge. Aujourd’hui j’ai eu de la chance, parce que j’ai vu une personne mourir devant moi. »

Vers une absence de trois mois pour Pablo Mari

L’agresseur présumé a été arrêté par la police locale. Cet Italien de 46 ans, qui souffrait de dépression, s’en serait pris à plusieurs personnes lors de l’attaque. Il serait entré dans l’établissement, avant de prendre un couteau dans les rayons et d’attaquer des personnes qui se résumaient autour de lui, faisant un mort et cinq blessés. Le bilan de l’attaque aurait pu être pire, sans l’intervention d’un homme : Massimo Tarantino. Comme le rapporte la presse italienne, c’est cet ancien footballeur de 51 ans, qui a joué à Naples avec Diego Maradona, et qui est aussi passé par l’Inter ou Bologne dans les années 90, qui a désarmé l’assaillant.

Pablo Mari avait déjà donné des nouvelles positives sur ses réseaux sociaux vendredi, expliquant qu’après « la période difficile qu(‘il avait) vécue, ma famille et moi souhaitant vous communiquer que nous allons tous bien malgré les circonstances, et réclamant tous les messages de soutien et d’affection que nous recevons. » Concernant sa durée d’indisponibilité, la Gazzetta dello sport évoquait une absence des terrains de trois mois.

De son côté, Monza, par la voix de son président Andrea Galliani, a demandé le rapport du match de lundi en Serie A contre Bologne (20h45), décrivant des joueurs « choqués ».



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *